Travailler avec les élus

Pour réussir la création d'une école ou d'une oasis, la collaboration avec la mairie et les élus locaux est indispensable. Cependant, beaucoup ne connaissent pas les nombreuses initiatives qui fleurissent dans les territoires, et peuvent hésiter à être des pionniers. Il est donc important de leur présenter le concept d'oasis et d'école alternative, et de leur montrer que cela est possible.

 

D'autres maires, partout en France, ont dynamisé le tissu local en facilitant la création de ces lieux de partage et de convivialité. Des villages ont repris vie, des villes ont retrouvé du lien social.


Nous vous proposons ici :

* les témoignages d'autres élus qui ont fait le pas

* un guide pratique (@Colibris) destiné aux élus, pour leur donner

des clés et faciliter la création d'oasis dans notre territoire

« J’ai sauvé l’école de mon village grâce à la méthode Montessori »

A 38 ans, Sophie Gargowitsch est maire de Blanquefort-sur-Briolance (environ 500 habitants), dans le Lot-et-Garonne. Elle vient de convertir l’école de sa commune à la pédagogie Montessori pour attirer de nouveaux élèves. « […] Montessori dans une école publique, c’est une première en France ! Et grâce à cette initiative, ce n’est plus une fermeture des classes que nous redoutons mais un trop grand nombre d’inscriptions, car trois familles se sont déjà installées. […] Quand je me suis penchée sur le cas de l’école, j’ai réfléchi aux solutions éducatives alternatives, qui constituent aujourd’hui un moteur fort pour attirer des familles des villes à la campagne. »

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/m-perso/article/2016/08/26/j-ai-sauve-l-ecole-de-mon-village-grace-a-la-methode-montessori_4988536_4497916.html#UDWvWLaqZkDevQUh.99

 

Une école Montessori pour garder un village en vie

Gilbert Chabaud refuse de laisser s'éteindre sa commune. Lorsque l'Education nationale a fermé la dernière classe, il a cherché une solution par lui-même. Grâce à l'arrivée de nouveaux habitants, le maire a pu accueillir à bras ouverts Céline et son projet d'école privée Montessori. […]A la première rentrée, il y a deux ans, les élèves étaient sept. Aujourd'hui, ils sont vingt. Et la pédagogie alternative a tout l'air de leur réussir... Au fond du pré qui leur sert de cour de récréation, ils ont chacun leur petit coin de potager. Ces apprentis citoyens des champs continueront peut-être plus tard à cultiver leur jardin à Saint-Pierre-de-Frugie, fidèles à la philosophie des lieux. Après avoir fait rouvrir l'école (un exploit dans une petite commune), le maire va racheter une ferme communale qui fait pousser fruits et légumes pour les 420 villageois.

Extrait de "Mon maire, ce héros !", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" le 16 novembre 2017.
 

 

Une 3e école Montessori à Crécy-la-Chapelle

Malgré un chemin rempli d’embûches, l’école Montessori de Crécy-la-Chapelle a enfin pu voir le jour. Dédiée aux enfants de 2 à 11 ans, cette école bilingue (français-anglais) a ouvert ses portes en septembre 2016, alors que son ouverture initiale avait été annoncée en janvier 2015.Le maire de la Ville, Bernard Carouge, se réjouit de l’aboutissement du projet : « Tout ce qui est de nature à proposer une offre diversifiée en matière d’éducation à Crécy-la-Chapelle est bon à prendre. Surtout si cela répond à l’épanouissement des enfants. Ces écoles ne sont pas là pour se substituer au service public, mais pour répondre aux besoins de parents et d’enfants qui ne se retrouvent pas dans l’Éducation nationale. »

https://actu.fr/ile-de-france/brie-comte-robert_77053/montessori-le-succes-des-ecoles-alternatives_7834952.html

 

Dordogne : la pédagogie Montessori fait revivre l'école du village

A Calviac en Périgord, l'école du village avait fermé il y a maintenant deux ans. En cette rentrée 2016, elle va rouvrir ses portes grâce à une association. Elle proposera à une vingtaine d'élèves une pédagogie notamment Montessori au sein d'une école privée. Le maire de Calviac, Jean-Paul Ségalat a dit oui tout de suite. Il a même mis à disposition gracieusement les bâtiments de l'école. L'école n'aura que les charges à payer. Mais c'était indispensable pour que les cris des enfants résonnent à nouveau estime Jean-Paul Ségalat.

https://www.francebleu.fr/infos/societe/dordogne-la-pedagogie-montessori-fait-revivre-l-ecole-du-village-1472745905  - jeudi 1 septembre 2016 à 18:10 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

 

Un village de Dordogne inverse l'exode rural avec le "bio" et la qualité de vie

Interdiction des pesticides, bistrot-épicerie "bio", école Montessori: en voie de désertification voici seulement quelques années, le village de Saint-Pierre-de-Frugie (Dordogne), aux confins du Périgord Vert, a radicalement inversé la tendance en misant sur l'écologie et la qualité de vie. […] Ce premier pari remporté, Gilbert Chabaud crée, dès 2010, un jardin partagé qui accueille les visiteurs à l'entrée du village. On peut s'y initier à la permaculture et se fournir en fruits, légumes et plantes médicinales.[…] "On s'est dit qu'il y avait quelque chose à faire pour l'écotourisme", explique le maire. […] Restait à rouvrir l'école. Devant les refus du rectorat, Gilbert Chabaud a mis à contribution une enseignante qui souhaitait quitter l'Education nationale pour créer une école Montessori (pédagogie alternative). Elle a doublé ses effectifs à la rentrée et accueille désormais une vingtaine d'enfants.

Accompagné par le Parc naturel régional Périgord-Limousin, le village est cité en exemple et sollicité par d'autres communes pour faire partager son savoir-faire.

https://www.ladepeche.fr/article/2016/09/20/2422640-petit-village-dordogne-inverse-exode-rural-bio-qualite-vie.html

 

 
  • Facebook Social Icon

AVEA28 : Association Vivre Ensemble Autrement en Eure-et-Loir

contact@avea28.fr

06.52.49.40.69